Longtemps jugé incontournable, le CV est désormais mis de côté par de nombreux recruteurs qui préfèrent se concentrer sur le savoir-être, la personnalité ou la motivation des candidats. L’objectif est d’attirer des profils plus diversifiés et de pallier une pénurie de talents dans des secteurs en tension.

S’affranchir de la lecture du curriculum vitae d’un candidat, dans le cadre d’un processus de recrutement ? L’idée était, il y a peu de temps encore, impensable. Synthétique, le CV offre une radiographie quasi immédiate du parcours professionnel et de la formation du postulant, alors que le même exercice, par téléphone ou lors d’un entretien en face-à-face exigerait d’y consacrer au moins 30 minutes. Difficile dans ces conditions de faire l’impasse sur ce condensé d’informations réunies sur une feuille A4. Le CV est pourtant loin d’être la panacée : il exige des qualités de synthèse que ne possèdent pas tous les candidats et il est assez aisé pour certains de « muscler » les expériences professionnelles ou d’ajouter des compétences ou des diplômes qu’on ne possède pas. Ce qui suppose de vérifier chaque candidature soigneusement et rallonge d’autant le temps de traitement. Plus grave, le CV ne reflète pas les compétences des postulants, leur savoir-être, encore moins leur motivation. 

Repérer les compétences et la motivation

Le sacro-saint CV n’est donc pas la solution miracle, pas plus que la lettre de candidature qui s’apparente souvent à un exercice de copier/coller de lettres types glanées sur internet. Sans compter que la présélection par le CV conduit le plus souvent à la logique de clonage dont nous parlions ici . L’idée d’un recrutement sans CV est donc une réponse pertinente à ces différents inconvénients. Il ne s’agit toutefois pas à proprement parler d’une innovation : l’APEC et Pôle Emploi ont développé cette approche avec succès, depuis une dizaine d’années, notamment via la Méthode de recrutement par simulation (MRS). L’objectif visé était de ramener vers l’emploi des personnes qui en étaient éloignées depuis longtemps, en s’intéressant à leur savoir-être, leur motivation et leurs aptitudes. Ce process a depuis été élargi à des postes d’agents de maîtrise et de cadres, en particulier dans le domaine de la relation client et ce, pour une raison simple : il permet de vérifier rapidement les aptitudes à réagir face à une situation donnée pour un manager ; ou pour un conseiller clientèle face à une personne mécontente ou agressive… Il offre enfin la possibilité d’élargir son panel de candidatures, sans écarter d’éventuelles « pépites ».

Une méthodologie adoptée par les réseaux bancaires

Une autre méthode de recrutement gagne aussi du terrain : celle du jobdating. Le principe est simple : les postulants rencontrent le recruteur dans le cadre d’un forum emploi réunissant une ou plusieurs entreprises d’un secteur d’activité. Là encore, les candidats sont priés de laisser leur CV dans leur pochette. Puisqu’il s’agit d’évaluer leur profil en les invitant à se présenter succinctement (sans s’appuyer sur leur CV !), de tester leur aisance à l’oral et surtout… leur motivation. La spécificité de l’exercice permet de multiplier les entretiens et d’évaluer, en une journée ou un après-midi, un volume conséquent de candidatures. Des grands groupes comme Auchan, Areva et des réseaux bancaires comme la BNP, la BPCE, la Société Générale pour ne citer qu’eux ont adopté cette méthode pour recruter leurs futurs chargés de clientèle en testant leur potentiel commercial et les aptitudes attendues pour ce type de poste. 

Des process de recrutement à revoir

Ces deux méthodes sont par ailleurs très prisées par certains secteurs en tension, confrontés à une pénurie de talents de façon conjoncturelle ou structurelle. Opter pour le recrutement sans CV implique néanmoins de revoir ses process et de pouvoir s’appuyer sur un service RH, ce qui est loin d’être le cas de toutes les TPE et PME. Dans tous les cas de figure, un accompagnement spécifique par un cabinet spécialisé dans ce type de méthodes de recrutement est fortement recommandé afin de maximiser ses chances de trouver « La » perle rare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *